56 morts, 300 blessés, pour la plupart jordaniens, c'est le bilan des 3 attentats suicide perpétués par des kamikazes dans des hôtels de luxe d'Amman.

100_2154

C'est la branche irakienne d'Al Quaîda, menée par l'extrémiste jordanien Abou Moussab al-Zarqaoui qui a revendiqué ces actes de terrorisme sur internet.

La Jordanie, était jusqu'à ce mercredi le pays le plus sur de la région, même si ses services secrets avaient déjoué ces derniers temps attentats à la bombe et à l'arme chimique.

Qu'est-il reproché à ce pays?

Sans doute simplement d'avoir signé un accord de paix avec Israel en 1994 et d'être membre de l'OMC, d'avoir nombre de partenariats avec les Etats Unis, dont un accord de libre échange signé en 2001, de maintenir la ligne de conduite de feu le roi Hussein, soit une conciliation entre les intérêts internationaux et une identité arabe.

Un peu de géographie et d'histoire : la Jordanie est enclavée entre la Syrie, l'Arabie Saoudite et Israel; Le régime politique en place est la monarchie constitutionnelle, et le roi Abdallah II a été intronisé en 1999 après le décès de son père le roi Hussein.

Ce pays d'un peu plus de 88.000 km², de 5,3 millions d'habitants, est composé de 90% de musulmans et de 8% de chrétiens, notamment des grecs othodoxes.

100_1859

Disposant de très peu de ressources naturelles - à l'exception du phosphate et de la potasse (qui placent le pays respectivement aux 7è et 8è rangs mondiaux - en raison des faibles réseaux en eau et de la petite superficie du pays, ce dernier s'est tourné vers la production (vêtements notamment) et les services.

La région est riche d'une histoire ancienne, de la succession des influences de ses occupants; entre autres, David le bâtisseur (à ce propos, un très beau roman de Bernard Lenteric,  Hiram), les assyriens, les babyloniens,les perses, les grecs (Alexandre le Grand) les arabes, les croisés...

100_1790100_1793100_1856100_1847100_1978

Le royaume a vu sa création après l'épisode bien connu de Lawrence d'Arabie, à l'issue de la première guerre mondiale : il s'était entendu avec le populations pour qu'un grand état arabe voit le jour, une fois l'empire ottoman - rangé aux côté des allemands - dispersé. Les accords de Balfour verront le partage des terres sous domination ottomane entre la Grande Bretagne, la France et la Russie. La Jordanie et Israel, soit la Palestine, seront sous mandat anglais;

En 1946, la déclaration d'indépendance de la Jordanie est proclamée et Hussein devient roi.

C'est en 1950, avec la prise de la Transjordanie et d'Israel Est, que le Royaume Hachémite de Jordanie proprement dit voit le jour.

Ses frontières actuelles, sur la rive droite du Jourdain, résultent de la reprise par Israel en 1967 (guerre des six jours) des territoires de Cisjordanie et de Jérusalem Est (occupés depuis mai 1948 par la Jordanie suite à l'attaque de la ligue arabe contre Israel).

La Jordanie ne participera pas à la guerre du kippour en 1973 et signera un traité de paix suite aux accords d'Oslo avec Israel en 1994.

Nous avions rêvé d'aller à Pétra, royaume troglodyte des Nabathéens, et avons effectué ce voyage en septembre 2004.

Ayant loué une voiture sur place, nous avons pu visiter le territoire sereinement, parmi une population très accueillante, souriante, ouverte.

Visites entre autres de Um-Qais la gréco-romaine, de Jerash, Kérak, Madaba; petit détour par Béthanie lieu présumé du baptême du Christ dans le Jourdain (également revendiqué de l'autre côté du fleuve par Israël) et lieu de passage de prophètes et de saints, tels Moïse et Élie, ou encore Jean-Baptiste

Petite tentative de baignade dans la mer morte où la teneur en sel est telle qu'il n'est possible que de se laisser flotter

100_1885

Et enfin Pétra, où la chance nous accompagnant, nous déambulons de nuit dans le long corridor de pierre guidés par les lanternes et la lueur de la pleine lune pour découvrir le Khazneh.

Malgré la chaleur et la rudesse des marches à gravir, nos yeux n'ont eu de cesse de se repaître des merveilles de ce site.

100_2026100_2027

100_2042

100_2080100_2081100_2104

Les évènements en Irak avaient d'ores et déjà affaibli la manne touristique du pays,  qui mérite vraiment un détour approfondi, réduisant d'autant les revenus de ce royaume si dépendant en ressources.

C'est un sourd grondement que j'entends au fond de moi, et qui ne me quitte plus depuis la triste nouvelle que les ondes se sont chargées de transmettre...Encore des victimes innocentes d'extrémistes abrutis...