Au coeur de la vieille ville, au coeur d'une mégapole mouvante dont l'aspect se modifie d'heure en heure demeure une parcelle de verdure, un véritable hâvre de paix.

Cet endroit est l'un des incontournables de Shanghai, et mérite vraiment un arrêt.

Plus qu'à Suzhou, Tongli ou Zhouzhouang, la promenade est enchanteresse au sein de ce jardin construit au XVIè siècle sous la dynastie Ming par le riche fonctionnaire Pan;souvent détruit, toujours reconstruit pour le plaisir de nos yeux.

Concentré en un espace réduit vu de mon 24è étage, la progression de cour en cour, d'étang en pavillon semble toutefois infinie.

Que se cache donc derrière les portes finement travaillées?

2006_02_21_097

Dédale de couloirs et d'allées, qui guident pourtant nos pas

2006_02_21_025 2006_02_21_053

vers les pavillons délicatement ouvragés qui trônent au bord de l'eau et vous invitent à la paresse et la rêverie

04_08_2005_0181 2006_02_21_060

2006_02_21_074

Vous n'êtes jamais seul au cours de votre flanerie car des dragons bienveillants vous accompagnent, leur long corps ondulant au sommet des murs d'enceinte.

2006_02_21_032 2006_02_21_096

2006_02_21_083

Au détour d'un chemin, un petit monticule et un kiosque; à l'origine, c'était l'un des points les plus hauts de la ville, et de cet observatoire, on admirait le Huangpu.

Ici et là, des compositions de rocaille

2006_02_21_028 2006_02_21_062

Appréciez aussi la grâce des toits, chacun portant de guerrières scultpures, ou  des représentations plus pacifiques telle ce pêcheur dont le fil a capturé une proie, ou ce bestiaire disséminé qui culmine sur les faitages.

2006_02_21_014 2006_02_21_0382006_02_21_015 yu_garden___2005_08_04__3_

Le soleil hivernal va se cacher, la visite est achevée.

2006_02_21_095

maintenant, si vous avez choisi la formule voyage organisé, vous serez lachés tels des proies dans le bazar Yu; temple de la consommation et des échoppes de "souvenirs".

2006_02_21_137 2006_02_21_005

Faites y un tour, mais n'y achetez rien sans avoir fermement négocié !

Posée sur l'eau, la maison de thé Huxin Ting, à laquelle on accède par cet étrange petit pont dont les zigzag éloignent les mauvais esprits (ils ne connaissent que la ligne droite !); un peu plus loin, une queue d'une longueur démesurée pour acheter des brioches à la viande au prix unitaire ici prohibitif.

2006_02_21_012 2006_02_21_010

Certains touristes pensent ce quartier authentique du vieux Shanghai...

Je ne peux que vous recommander de vous éloigner un peu derrière les nouveaux chantiers pour humer ce qui reste du vrai vieux Shanghai.