Mon dernier post n'était pas un vrai post depuis Shanghai; les vélos sont bien locaux, mais la mégapole n'est plus mienne.

J'ai repris avec mon cher et tendre le chemin de pénates françaises il y a déjà de cela une quinzaine, mais en raison d'un problème de prise téléphonique - qui persiste d'ailleurs, je n'ai pu vous faire cet aveu avant ce jour.

Au revoir les promenades shanghaiennes, bonjour les ballades parisiennes.

J'ai rangé mes livres de mandarin, défait tous mes paquets venus par frêt, orné notre petit appartement de jolis objets venus du soleil levant.

La soif de voyages ne nous quitte pas, et s'il ne s'agit plus d'une grande avanture, il nous vivrons encore des moments forts de découvertes de peuples, de paysages et de gastronomie.

Fidèles lecteurs, ne quittez pas ce blog; son résumé en sera modifié très prochainement, et mes aventures se poursuivront.

Je ne manquerai pas de vous les faire partager, sans doute de manière moins régulière - emploi du temps oblige - en espérant qu'elles seront enrichissantes, et narrées avec humour et perspicacité.

00__225_ 00__208_00__227_ 00__218_