06 avril 2006

Couleurs du Maroc 4 : chères dunes

Le lendemain, réveil très matinal pour une petite méharée. Se tenir sur la bosse n’est pas aussi inconfortable que supposé ; une fois compris que l’animal se lève et se couche en trois temps, il suffit de se laisser conduire. Le dromadaire progresse lentement de sa démarche chaloupante, le pied sûr y compris aux abords des crêtes d’où le regard plonge à pic vers le creux de ces immenses vagues de sable. La nuit bleutée enveloppe encore le désert ; seule la lune et l’étoile du berger éclairent et... [Lire la suite]
Posté par Bshanghai à 09:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]