Vous connaissez bien sur le boulevard Saint-Germain, qui part du quartier du la Huchette, et qui jouxte le quartier latin. Tous, vous avez pu repérer des ruines de briques, mais vous avez omis, comme moi pendant tant d’années, de remonter la petite rue et de pénétrer dans l’univers du moyen âge, le musée des thermes de Cluny.

Le sésame ? Juste en face de la Sorbonne et de Monsieur Montaigne !

2006_05_07__295_

Endroit magnifique s’il en est, et si riche en histoire.

2006_05_07__293_ 2006_05_07__231_

Je vous narre en peu de mots, votre temps est compté !

Avant, la France était la Gaule, et Paris, Lutèce où deux grands pôles urbains se développaient, la Cité, et la montagne sainte Geneviève – rive gauche. L’actuelle place de la Sorbonne recouvre en fait partiellement les  thermes du Nord, dits de Cluny, au cœur de l’antique Cité, datant des Ier au 3è siècles . De la rue, on aperçoit les différents espaces, destinés au public ou aux services, mais les souterrains, actuellement en cours de rénovation se méritent !

Haut lieu de la civilisation romaine, l’un des rares encore visibles en France aujourd’hui, le site comprend toujours les « salles de bains » dont le frigidarium (salle froide) ; un calda et un autre caldarium. On ne peut qu’imaginer le luxe qui régnait à l’intérieur, murs recouverts de mosaïque, de marbre ou de peinture.

Au XIIIè siècle, l’Université était déjà créée, et les abbés de Cluny cherchèrent à s’y implanter et construisirent un collège sur  l'actuelle place de la Sorbonne.

A la fin du XVe siècle, la résidence abbatiale qui était accolée aux thermes sera reconstruite par Jacques d'Amboise, abbé de Cluny en Bourgogne.

Fin du cours d'histoire et début de la visite !

2006_05_07__234_

L’art du moyen âge, est extraordinaire en finesse d’exécution.

Ainsi, ces vitraux, dont ces joueurs d’échec datant du XVè siècle, en provenance de Villefranche sur Saône

2006_05_07__240_ 2006_05_07__241_

Ou le détail de ce manteau de cheminée

2006_05_07__244_

Remarquez aussi cette étrange chose, qui est un moule à hosties !

2006_05_07__247_

Nous pénétrons maintenant dans la salle du trésor ; je vous fait grâce de l’ombilic de je ne sais plus quel saint, mais vous n’échapperez pas au pied reliquaire du carolingien saint Adalhard !

2006_05_07__263_

Je ne connaissais pas la malheureuse sainte Fruste, mais elle a subi un véritable calvaire (outre les cheveux tirés !!!, mais vous pourrez le vérifier sur la grande chasse, ici, vous n’avez que la petite ;-)

2006_05_07__265_

Quelques bagues de papes et d’évêques, une monstrance portée par deux anges (kekssékça ? un ostensoir, la pièce d'orfèvrerie qui était utilisée pour montrer l'hostie consacrée au cours de la bénédiction), et la visite se poursuit.

2006_05_07__267_

Tapisseries monumentales narrant la vie de saint Etienne, quelques enluminures , et nous voici dans une magnifique chapelle

2006_05_07__251_

A l'intérieur, des stalles très amusantes,

2006_05_07__256_

dont cette espèce de démon ou ce cochon jouant de l'harmonium.

2006_05_07__255_ 2006_05_07__258_

D'autres sont riches en enseignements sur la vie quotidienne

2006_05_07__261_

Le clou du musée est bien sur la tapisserie de la dame à la licorne, qui n’a vraiment rien à envier à la tapisserie de Bayeux (dès que j’y retourne, à Bayeux, je vous raconte !!!)

Savez vous que chaque panneau représente l’un des cinq sens ???

La vue 2006_05_07__278_

L'ouie 2006_05_07__276_1

L'odorat 2006_05_07__283_

Le goût 2006_05_07__274_1

Le toucher 2006_05_07__280_

La dernière tapisserie, "à mon seul désir", représenterait la vertu, la dame déposant dans le coffre à bijoux présenté par sa suivante le collier qu'elle porte sur les autres panneaux.

2006_05_07__281_

Il est l'heure de quitter le regard bienveillant des anges et des saints

2006_05_07__272_ 2006_05_07__289_

2006_05_07__249_

Musée du moyen âge - Thermes de Cluny - 6, place Paul Painlevé

du 10 mai au 25 septembre, une exposition met en valeur les oeuvres acquises au cours de la décennie 1995-2005.