Comme beaucoup, j'achète les programmes TV, je les feuillète le lundi matin, et puis les oublie, car mon survol ne m'a guère enchantée... Entre les Intervilles et les Sagas de l'été, le monde hertzien est bien pauvre ces dernières années.

Hier soir, j'allume l'écran magique, pour jeter un oeil sur la météo, mais tardivement : je tombe sur MA Dune 45 !!!

Les premières images sont un retour en arrière empli de bons souvenirs.

Bien sur, moi, je n'ai pas été adoptée par une famille Himba, ni vécu leur quotidien, mais j'ai vu de mes yeux ces femmes rouges. J'ai aussi écouté cette langue étrange des bushmen, ces clic et ces clac qui sonnent au milieu de phrases de leur dialecte.

J'ai vu le lever du soleil sur la dune 45, l'ai même descendue le soir sur les fesses, n'osant me lancer en courant depuis le sommet de ce mur de sable; j'ai regardé, enchantée, ces lionceaux qui s'amusaient dans le parc d'Etosha. Je me souviens de cette nuit où les éléphantes apprenaient à boire à leurs rejetons; je me rappelle cette armée de singes qui nous entourait dans cette réserve perdue, je me souviens du spectacle magnifique du Canyon, de la plage envahie de phoques, de cette route si longue, de ce paysage si vaste, si aride...Ces plantes préhistoriques qui jalonnent notre route, les baobabs et ces arbres étranges appelés kokerbaum.

Et aussi le goût du koudou, si tendre...et pour finir, à Windhoek,  ces vers grillés, si proches de nos si français escargots.

Un campement au milieu de nulle part, cet écriteau qui précise que "vous entrez dans ces lieux à vos risques et périls"; mes oreilles n'ont jamais réentendu ce son étrange, venu d'une gorge animale, mais laquelle? lors d'une de ces nuits au bout du monde.

Nous étions émerveillés de ce ciel étoilé, de ces espaces magnifiques, de cette quiétude qui nous enveloppait.

Ces tentes que nous déroulions depuis le toit des voitures, ces dîners au feu de bois, ces moments conviviaux entre amis, ces mésaventures plus fâcheuses que nous n'oublierons pas, mais qui font partie de notre si beau voyage...

A l'époque les blogs existaient à peine, et pourtant, le voyage dans le temps n'est pas si lointain. J'avais écrit mon récit, scanné mes photos (pas de numérique at home à l'époque), créé ma page perso chez club-internet...Et un beau jour, après quelques toutes petites années, voulant me relire, plus rien...

Je reprendrai en photo quelques uns de mes clichés et vous les ferai partager, c'est trop beau !!! A défaut, passez me voir à mon bureau, les quelques agrandissements ont toujours figuré en bonne place sur les murs de ces lieux où je passe bien -trop- de temps...

Pour l'instant, un tout petit aperçu, même si la qualité (photo de photo) n'est pas excellente :

2006_08____004 2006_08____005

2006_08____006 2006_08____007

2006_08____009

Bé se montrerait elle sentimentale? et bien oui, je l'avoue...

mais je me reprends bien vite !

Et samedi, le départ est enfin prévu pour une toute autre région du monde : à nous, paysages divers, ères baroque, normande, grecque, africaine (chronologie inversée, désolée), plages,  pour une petite semaine de découverte et de repos bien mérités. Nul téléphone ne passera (pour moi), et pas question de perdre son temps à chercher des cafés internet, cela n'entre pas dans mes habitudes.

Où partons nous?

Aurez vous trouvé pour mon retour, date à laquelle vous profiterez de la réponse et des premières photos.

Bonne semaine à tous et portez vous bien.

P.S : pour ceux qui s'inquièteraient, Ashéra la tigresse part en "garderie", ses vacances à elle...