Il y a un truc que j’aimerai que l’on m’explique.

Le beau docteur vous prescrit (en l’occurrence à sa Pépette, en plus d’être beau, il est adorable avec la Mimie) des analyse, que vous vous empressez de faire faire dans le laboratoire le plus proche de votre domicile. Les résultats tombent et le beau docteur vous appelle : il faut se rendre aux urgences.

Là, après pas trop trop d’attente, une cerbère prend la température et commence à procéder aux mêmes tests que ceux réalisés le matin. En l’occurrence, des analyses d’urine, mais un bébé de 15 mois ne fait pas pipi sur commande : ¾ d’heure d’attente.

Il faut ensuite laisser le temps au labo de travailler : 1h.

On attend donc dans la salle du même nom, entourés de gastro et de problèmes respiratoires, en cette période allez savoir pourquoi !

Puis il faut attendre pour voir la pédiatre urgentiste.

Au passage, les résultats du matin sont confirmés ! Waouhhh l’efficacité !!!

Puis les gentilles infirmières arrivent et posent la perf’, prélevant au passage quelque ml de sang (notez que l’aiguille métallique s’est déjà enfoncée dans la fine peau de mon bébé le matin même …).

Comme si les machines compteuses différaient tant d’un labo à un autre !

L’infection est toujours, là, comme c’est bizarre !!!

Bref, il faut faire attention aux dépenses de santé, mais là je vois en double deux infirmières et des techniciens du labo…

L’histoire drôle, c’est que l’on nous a prescrit une échographie à faire…en Ville, sans doute pour limiter les frais du service d’urgence.

Bon, nous avons pu réveillonner ce vendredi 4 décembre, puisque rentrés le ventre creux à 00h00 !!

Ne restait plus qu’à faire jongler notre agenda de ce samedi pour effectuer la tournée des labo et hôpital sans oublier le passage par les courses (les chats commençaient à râler, voire à râler…).

En parlant de dernier souffle, Gram’ n’est plus de ce monde ; il nageait ce matin encore, et ce midi, il a du abuser de la position planche et cela ne lui a pas réussi !!!