Nous n'avons pas hésité longtemps avant de choisir le menu découverte.

Beaucoup de plats, certes, mais cela n'arrive pas tous les jours, alors tant pis pour la ligne et tant mieux pour les papilles !

Après des amuse bouche, dégustés sans apéritif car le menu comportait un accord mets-vins amplement suffisant pour ne pas reprendre le volant à l'issue des agapes, vint l'entrée :

Guacamole, gelée de pastèque, chair de crabe - de l'île bien sur; sur la droite, tempura de crabe et un mini guacamole revisité; très bon ! Pour accompagner, un vin blanc d'autriche très léger.

P1070911

Puis un raviolo de langoustine dans sa sauce malibu; Le moins de ce plat? La sauce fort sucrée, mais dans laquelle la saveur coco du malibu n'était pas trop présente; verrre de blanc de Sicile léger.

P1070914

Puis du flétan à la cuisson parfaite - côte du Lubéron rosé, pas sucré et avec un bon corps, délicieux

P1070916

Puis de l'agneau, cuisson bleue pour nous deux; en plus de la côte, se trouvait un pressé d'agneau confit excellent. Les moins de ce plat? Le morceau d'artichaut qui n'apportait pas gand chose à part un goût très prononcé, et la sauce, que le serveur a proposé de rajouter et que j'aurai dû refuser tout net car beaucoup trop salée pour mon palais - Merlot d'Afrique du Sud très bon.

P1070917

Puis du fromage; le chariot comportait un nombre impressionnant de variétés, sept ou huit sortes de chèvres de France, des références anglaises -stilton et autres pâtes bleue, orange, verte.. , des françaises - reblochon, camembert... Nous avons opté pour des produits locaux ! Fort bien servis, avec une purée de pruneaux à l'armagnac à tomber !

P1070923

Puis un dessert au citron, pannacotta, gelée, chantilly, et sorbet

P1070924 

Puis un second dessert : pommes et glace vanille - Muscat de Baume de Venise

P1070930

Puis des mignardises.

Nous finissons la bouteille d'eau et après trois heures passées à table, il est temps de mettre nos estomacs et nos jambes au repos !