On peut lire aussi Canton, c'est plus parlant, non?

Après quelques hésitations sur le choix de nos destinations, nous avons opté pour... la Chine.

Au programme, poursuite de la découverte du sud. Nous n'avions pas eu le temps matériel de faire cet arrêt lors de notre tournée Hong Kong/Macao, et pallions ce manquement.

Les conditions climatiques annoncées ne nous conduiront toujours pas à Guilin, et les célèbres collines attendront un petit réchauffement climatique avant de nous voir !

www.wunderground était optimiste, trop optimiste !!! Annonçant un majestueux 17°C et un ciel clair pour les lundi 5 et mardi 6, nous nous contenterons d'un minuscule 7°C, d'un ciel gris et terne lançant une bise glaciale...et l'achat de nouveaux pulls à prix imbattables !!

Guangzhou m'a énormément plu.

2005_12_02_137

La raison?? Un je ne sais quoi de nostalgique, sans doute dans les façades des maisons coloniales de Shamian, cette toute petite île au sud de la ville, ancienne concession franco britannique acquise suite aux guerres de l'opium dont je vous livre quelques images?

2005_12_02_011

2005_12_02_005 2005_12_02_014

Un je ne sais quoi dans l'atmosphère des ruelles des quartiers plus populaires ?

2005_12_02_059 2005_12_02_062 2005_12_02_0782005_12_02_088 2005_12_02_092 2005_12_02_0942005_12_02_039 2005_12_02_035

On y trouve quelques signes d'un "confort" moderne : téléphone, télévision, sèche linge, ce dernier offrant l'avantage de sécher également le poisson...

2005_12_02_076 2005_12_02_072 2005_12_02_0731

111

Sans doute un je sais pourquoi : son calme !!!

Les guides font mention des nombreux embouteillages, de la densité des engins à moteur et de la population, mais... PAS UN SEUL KLAXON, ou si peu !!! PAS DE BOUSCULADE  malgré la foule !!! Les gens qui sourient, qui tentent de se faire comprendre et de nous comprendre !!! Le rêve !!!

Aussi loin que notre vue puisse se porter, pas un seul gratte ciel en train de chatouiller les nuages, dans le centre, seul un grand bâtiment sort du lot, immense blaukhaus au sommet victorien.

Les guides mentionnent un presque Hong Kong sur les rives de la rivière des Perles : nous cherchons encore les néons se reflétant dans l'eau, mais peut être loin, de l'autre côté, se cache la clé du mystère? Il faisait bien trop froid pour que nous empruntions une embarcation à touristes pour vérifier..

2005_12_02_147 2005_12_146

Bien sur, les anciens quartiers sont en voie de disparition, et les pelleteuses ont rendez vous avec nombre de pâtés de maisons.

De la vieille ville, celle des Qin, il ne reste rien, les anciens remparts ont disparu depuis belle lurette.

Nos pas nous mèneront sur les sites les plus représentatifs de la ville.

L'après midi de lundi sera grandement occupée par nos errances à travers le marché Qingping, qui fera l'objet d'un post spécifique QUI NE SERA PAS A METTRE SOUS TOUS LES YEUX, notamment ceux des enfants, les vieux quartiers aux activités toujours très corporatistes. De rues et ruelles entièrement vouées à la quincaillerie nous passons à celles des tissus, celle des perles de verre et autres articles de parement, à celle des poissons séchés ...jusqu'à la cathédrale du Sacré Coeur.

2005_12_02_0951Là, un spectacle inattendu s'offre à nous : c'est la cour des miracles où mendiants, êtres atrophiés et difformes tendent qui leur sébile, leur moignon, leur canne.

La cathédrale, conçue par un architecte français, François Guillemin au XIXè siècle, est pour l'instant une énorme momie verte à laquelle nous ne pourrons accéder, mais la messe vient de s'achever dans une salle proche La foule des miséreux fait une haie d'honneur à ces croyants qui, dans la poursuite de ses pieuses réflexions donnent l'aumône d'une main dégoûtée.

Des catholiques, ici, en Chine ? Et oui, et la population qui sort de son recueillement est essentiellement africaine ou philippine, maillée d'expatriés européens.

Nous consacrons mardi à nous geler les doigts et les pieds pour poursuivre notre découverte de la ville.

Nous ne pourrons visiter la mosquée au minaret si sobre construite par le premier "missionnaire musulman", n'étant pas de cette confession.

2005_12_02_1113

Premier arrêt, le Wuxian guan, temple des cinq génies (ou cinq immortels), représentant les cinq éléments : feu, eau, terre, bois et métal; les cinq planètes :Vénus, Mercure, Jupiter, Saturne et Mars; les cinq (!)saisons : printemps, été, automne, hiver et saison de transition.

2005_12_02_114 2005_12__118

Ici, deux curiosités.

Tout d'abord la cloche de la calamité ainsi nommée car le son émis par les cinq (!) tonnes de métal appellerait les mauvais présages sur la ville.

2005_12_02_119 2005_12_02_126

et le Rocher de l'Epi de Riz à l'Unique Beauté, la dépression dans la pierre étant censée représenter l'empreinte du pied d'un être céleste.

2005_12_02_127

Puis le temple des six banians et sa pagode de la fleur, dont les dix sept étages seront gravis avec peine...

2005_12_156 2005_12__150

Le site est composé de divers temples, renfermant bouddhas, déesse de la compassion, ou pléthore de voeux.

2005_12_02_151 2005_12_02_154

2005_12_02_158

Puis le temple de la Brillante Piété Filiale.

2005_12_02_159

Nous observons les tuiles déposées à terre et remarquons que chacune d'entre elle comporte des inscriptions, invisibles une fois en place sur les charpentes.

2005_12_02_167 2005_12_02_173

Le temple principal abrite de grands bouddhas dorés, devant lesquels sont disposés les tabourets de prière.

2005_12_02_172

Dernière étape, après un coup d'oeil au mémorial de Sun Yat Sen,

2005_12_02_179

le parc Yexiu Gongyuan, qui comprend après une ascension de 450 marches, un monument dédié à la mémoire de Sun Yat Sen

2005_12_02_181

la sculpture des 5 chèvres, symbole de la ville (si vilaine à mon sens que je n'ai pas dégainé l'appareil) et la tour Zhanhai, seule rescapée des anciens remparts de la ville et aujourd'hui musée municipal.

2005_12_02_183

La nuit approche, il est temps pour nous de faire un tour de shopping et surtout de s'arrêter pour un thé réconfortant !